Grâce aux généreux dons des villageois, ce petit garçon a pu se faire enlever son énorme tumeur à l’œil

 

C’est tout un village qui s’est mobilisé pour sauver la vie d’un petit enfant. Un bel élan de solidarité qui a permis de financer l’opération de Li Zhenglu qui avait une énorme tumeur à l’œil. Dans ce village très pauvre de Chine, la solidarité des villageois a permis de récolter plus de 150 000 yuans.

 

Les parents étaient trop pauvres pour le soigner

Li Zhenglu, 6 ans, souffrait d’une tumeur maligne logée dans la cavité de son œil. Il était diagnostiqué comme « incurable » car il « avait attendu trop longtemps ». La tumeur qui était aussi grosse qu’un pamplemousse ne pouvait être soignée. La seule solution était d’enlever la tumeur. Mais la famille pauvre du petit garçon ne pouvait se permettre d’assumer le coût une telle opération.

 

L’opération est une réussite

C’était sans compter sur la gentillesse des villageois, tous de modestes paysans d’un petit village du district de Yanggu, dans la province du Shandong, à l’est de la Chine. Ils sont tous venus en aide des parents et du petit Zhenglu en faisant des dons généreux. En tout, les parents ont récolté 150 000 yuans, soit plus de 19 200 euros. La somme récoltée a largement pu couvrir l’opération… et au-delà. La famille a pu utiliser une partie des dons pour s’acheter une nouvelle maison. Aujourd’hui, il est en convalescence mais il va pouvoir rapidement retourner à l’école.

 

Une ablation de l’œil qui s’est infectée

La tumeur a commencé à grandir, en 2016. Il avait été victime d’un accident alors qu’il jouait dans une plaine de jeu. On avait dû procéder à l’ablation de l’œil, mais bien vite, une infection est apparue et une excroissance a poussé. Les détails médicaux n’ont jamais été très clair, mais son dossier médical indique un cancer. L’hôpital universitaire Qilu de Shandong a publié un communiqué pour exprimer son mécontentement. Selon l’hôpital, les parents ont attendu bien trop longtemps et le petit aurait pu mourir.

Comments(0)

Leave a Comment