actualité du Web

Home / actualité du net / actualité du Web

Étudiant en école de commerce à l’Institut d’Économie Scientifique et de Gestion (IÉSEG) de Lille, Arthur Berthault, 20 ans, s’est lancé dans une initiative intitulée « un cado pour un charclo » : elle vise à offrir un cadeau à chacun des sans-abris lillois à Noël. Si la collecte a dépassé ses espérances, reste maintenant à gérer la distribution.

La pause de midi, voilà le moment où il est encore possible de joindre Arthur. « J’avais partiel à 11 heures et j’en ai un autre à 14h30 ». Le jeune homme possède un emploi du temps particulièrement chargé entre ses examens et son projet de collecte des cadeaux pour les SDF de Lille. « Je dois reconnaître qu’en ce moment, je fais les choses un peu au feeling, indique l’étudiant. J’accorde beaucoup de temps à l’initiative et pas assez à mes révisions. Mais je n’ai pas non plus la sensation de mettre en péril mon année ». Mardi soir, c’est la fin des partiels, il pourra se tourner pleinement vers son défi.

Solidarité, entraide et partage

Du mercredi 23 au vendredi 25 décembre, Arthur Berthault et son équipe sillonneront les rues de la ville afin d’offrir un cadeau à chacun des SDF qu’ils croiseront. « L’idée, c’est de passer du temps aussi avec les gens. Il faut que ça soit un moment de solidarité, d’entraide et de partage dans cette période de fêtes ». Les cadeaux dits« agréables » : chocolat, gants, bonnets, etc. seront distribués et « surtout emballés »précise Arthur. Les autres dits « utiles » (produits d’hygiène, du quotidien) seront livrés aux centres d’accueil et associations. « On doit s’organiser avec intelligence. Je suis un complément mais ces gens-là travaillent déjà au quotidien en leur faveur ».

Le déclic ? Une rencontre sur le chemin des cours

Mais alors qu’est-ce qui a décidé Arthur à se lancer ? Une rencontre sans doute. « Sur le chemin de l’école, j’ai vu un SDF (Étienne) ». Arthur trace sa route. Après deux ou trois semaines, il s’aperçoit qu’Étienne est encore là. « J’ai commencé à lui dire bonjour, à lui demander comment il allait ». Lui faire preuve de son existence tout simplement. Un jour, Arthur lui remet des vêtements. « Sa réaction a été bouleversante, il m’a pris dans ses bras et remercier plusieurs fois ».

C’est seulement à l’occasion de l’un de ses cours d’entreprenariat social et d’une discussion avec l’un de ses professeurs qu’Arthur décide de passer à l’action. Le 5 novembre, il poste un message sur les réseaux sociaux concernant une collecte pour les SDF.  « Je n’ai pas été pris au sérieux tout de suite, beaucoup ont pensé à une blague ». 7 500 likes plus tard et plus de 3 000 cadeaux collectés, « la blague » est devenue réalité.

Cette année, Arthur ne passera donc pas le réveillon chez lui, à Rennes, mais restera distribuer à Lille des cadeaux avec six complices.

Maxime BARON.

Comments(0)

Leave a Comment